Accueil Banque Quels sont les risques lorsque l’on communique son relevé d’identité bancaire ?

Quels sont les risques lorsque l’on communique son relevé d’identité bancaire ?

2
1161

Les risques encourus lors d’un échange monétaire sont nombreux. Paiement sur internet par carte bancaire, remise d’un chèque non provisionné, ou chèque de banque falsifié sont autant de possibilité d’être victime d’une arnaque et de voir un paiement être invalidé par sa banque. Alors le paiement par prélèvement automatique est-il plus sur ? Est-il opportun de communiquer son RIB sans risquer une fraude, et quel est l’intérêt de donner son RIB à un organisme ou à un particulier ?

Qu’est-ce qu’un RIB ?

Le relevé d’identité bancaire est la carte d’identité de votre compte bancaire. Si le chéquier ou la carte bancaire sont des services mis en place par votre banque pour accéder au débit ou au crédit de votre compte, le RIB est en soi une information qui donne un accès direct à votre compte chèque, aux personnes qui en prennent connaissance.

Le RIB est nécessaire pour faciliter le règlement de factures courantes (exemple payer votre facture d’électricité ou vos assurances) mais aussi pour recevoir de l’argent (exemple : réception de votre salaire, versement de prestations sociales).

Le relevé d’identité bancaire est constitué des informations suivantes :

  • L’intitulé du compte comportant le nom, le prénom et l’adresse du titulaire.
  • De l’agence de domiciliation du compte.
  • D’un code banque.
  • D’un code guichet.
  • Du numéro de compte.
  • De la clé Rib.

On retrouve également les informations suivantes sur le relevé d’identité bancaire :

  • Le code IBAN qui est composé d’une série de 27 caractères.
  • Le code BIC qui est composé d’une série de 8 à 11 caractères.

Ces deux éléments, permettent l’identification de votre compte bancaire pour réaliser des virements nationaux ou internationaux.

Peut-on prélever de l’argent avec un RIB ?

Le relevé d’identité bancaire ne sert pas qu’à envoyer de l’argent d’un compte vers un autre, il sert également aux organismes qui le détiennent à ordonner des prélèvements pour se faire régler. Il est donc tout à fait possible d’être victime de prélèvement abusif en ayant communiqué un RIB.

Même si la loi interdit à tout organismes de se servir de vos coordonnées bancaire sans un accord de prélèvement , dans les faits, vous n’êtes pas obligé d’avoir signé une autorisation pour qu’un créancier présente ses paiements de manière régulière par l’intermédiaire de votre RIB.

Est-il dangereux de communiquer son RIB ?

Si donner son relevé d’identité bancaire présente l’avantage certain de faciliter les transactions régulières (mis en place d’un échéancier mensuel par exemple), la manœuvre ne présente aucun intérêt pour des opérations ponctuelles. Évitez donc dans ce cas de répondre favorablement à la demande d’un tiers que vous ne connaissez pas.

Alors est-il moins dangereux de communiquer son RIB que de se servir de sa carte bancaire ? Oui et non ! Car Il n’’y a pas de dangerosité immédiate à communiquer un RIB. En cas de problème votre banque pourra toujours engager une opposition sur une transaction douteuse ou demander le rejet d’un prélèvement présenté sans votre autorisation. Recours qui devraient stopper assez rapidement l’usage abusif de vos informations bancaire.

Mais notez, que de surveiller son relevé de compte régulièrement pour vérifier qu’il n’est pas débité par un organisme indésirable peut vite se révéler pénible à long terme. Et ne pensez pas à changer de numéro de compte aussi facilement en cas de litige qu’avec votre carte bancaire par exemple, car il faudrait alors prévenir tous les organismes qui utilisent vos informations bancaires de manière légale pour les informer de la situation. Manœuvre possible mais tout à fait délicate.

Comment éviter la fraude depuis un RIB ?

Les prélèvements frauduleux sont possibles en ayant communiqué son RIB. Pour éviter tout problèmes faites preuve d’une très grande vigilance et veillez à :

  • Ne pas communiquer votre RIB à une personne ou à un établissement que vous ne connaissez pas.
  • Mettre en place dès que constaté, une opposition sur un prélèvement à venir qui ne vous dit rien sur le moment.
  • Contacter votre banque dès que le doute s’installe concernant une transaction non autorisée.
  • Ne pas laisser traîner un relevé d’identité bancaire n’ importe où.

 

Article précédentCastorama , comment se faire rembourser ?
Article suivantRemboursement Winamax, quelles sont les conditions ?
Consultante pour le blog se-faire-rembourser.fr, je suis diplômée depuis 2002 d’un DUT info-com. obtenu à Rennes, option Journalisme. Après une expérience à l’étranger pendant presque trois ans, je suis revenue en France et ai travaillé comme rédactrice pour le journal interne de l’entreprise qui m’employait. Quand l’équipe s’est constituée pour développer un projet de site internet destiné à aider les consommateurs à trouver des solutions face à leur problématique de remboursement, j’ai tout de suite adhéré à l'idée. Car je suis intimement convaincue que chaque problème à toujours sa solution. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et votre retour d’expérience car cela m’importe beaucoup de savoir comment j’ai pu vous être utile ! Bonne lecture à tous et à bientôt !

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai mis une annonce sur LBC et une personne résidente aux Pays-Bas est intéressée par mon article .
    La personne m’a proposé de me faire un virement , puis via Paypal mais ayant des doutes, j’ai utilisé le système d’achat/paiement sécurisé du site hors l’acheteur me dit qu’il n’arrive à payer avec sa carte hollandaise et me redemande mon IBAN pour un virement .
    Elle m’a transmis une pièce d’identité et une adresse mail mais dans le doute je préfère être conseillé .
    Donc est-il dangereux de lui transmettre mes coordonnées bancaires pour ce style de paiement/transaction ?

    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.