Les achats réalisés en magasin sont les moins bien remboursés en cas de réclamation. Au contraire de la vente à distance qui comme nous le répétons assez régulièrement bénéficie d’une large protection du code de la consommation (grâce au délai de rétractation). Alors comme si beaucoup d’autre consommateurs vous souhaitez savoir ce qu’il est possible de faire pour se faire rembourser un achat en magasin, voici quelques éléments de réponse.

Le délai de rétractation pour les achats en magasins

Ne cherchez pas la ligne concernant le délai de rétractation pour les achats réalisés en magasin, elle n’existe pas. En effet, le code de la consommation ne précise rien concernant ce type de transaction, une fois payé, votre article est donc réputé ni échangeable, ni remboursable. Toutefois, même si la loi fixe le cadre, la plupart des grandes enseignes, dans un souci de satisfaction clients, proposent tout de même des solutions de secours qui se matérialisent par un échange de l’article concerné ou le remboursement sous forme d’avoir. Renseignez-vous alors sur la politique commerciale de l’entreprise par laquelle vous êtes passée pour acquérir votre bien.

Retour dans les 7 jours, pourquoi pense-t-on que cette règle est loi ?

Beaucoup pense que le retour sous 7 jours est une loi, mais pas du tout ! Pour la petite histoire, les 7 jours de délai de réfléxion  ne concernaient à l’époque que les clients qui passaient par la vente à distance pour régler leur achat. Depuis le délai légal de réflexion a été élargie à 14 jours. De plus, lorsque l’achat à lieu dans un magasin, de nombreux commerçant annoncent aussi cette période à leur clients qui souhaitent revenir sur la vente, mais cette proposition n’a pour effet que de s’assurer de retrouver un produit rapidement et permet de fixer la date limite pour lequel ce même commerçant est prêt à faire un geste commercial.

Peut-on refuser un avoir et exiger un remboursement ?

Comme évoqué dans notre article «remboursement sous forme d’avoir est-ce légal ? » le remboursement sous forme d’avoir est tout à fait légal pour les paiements réalisés en magasin. Alors faut-il le refuser lorsque il est proposé gracieusement par le vendeur ?  La réponse dépend surtout de votre propre expérience, car si vous garder la possibilité de dire non à un remboursement sous forme d’avoir, vous prenez aussi le risque de garder un produit défaillant sous les bras sans aucune contrepartie. A vous de juger le niveau de votre insatisfaction, et de savoir si oui ou non , la démarche de réclamation mérite d’aller plus loin.

5.0
01
Article précédentUn propriétaire a t-il le droit d’encaisser un chèque de caution ?
Article suivantCombien de temps pour se faire rembourser par Vinted ?
Consultante pour le blog se-faire-rembourser.fr, je suis diplômée depuis 2002 d’un DUT info-com. obtenu à Rennes, option Journalisme. Après une expérience à l’étranger pendant presque trois ans, je suis revenue en France et ai travaillé comme rédactrice pour le journal interne de l’entreprise qui m’employait. Quand l’équipe s’est constituée pour développer un projet de site internet destiné à aider les consommateurs à trouver des solutions face à leur problématique de remboursement, j’ai tout de suite adhéré à l'idée. Car je suis intimement convaincue que chaque problème à toujours sa solution. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et votre retour d’expérience car cela m’importe beaucoup de savoir comment j’ai pu vous être utile ! Bonne lecture à tous et à bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here