Vice caché lors de l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, panne suite à l’intervention du garagiste, contestation d’une facture présentée par le professionnel qui ne correspond pas au devis initial, dégradation de l’auto au moment de repartir, sont autant d’exemple de litiges possibles lorsque l’on amène sa voiture en réparation. Alors comment régler un litige avec un garagiste ?

Litige avec son garagiste, que faire ?

En cas de conflit avec son garagiste, le client est toujours protégé par la loi par le code de la consommation encadrant les opérations de réparation d’un véhicule. Le texte stipule que votre garagiste est tenu à :

  • Une obligation de résultat : le garagiste doit tout mettre en œuvre pour rendre un véhicule en état de fonctionnement. Il doit aussi s’assurer que le nécessaire a été fait pour garantir la sécurité de l’automobile.
  • Une obligation d’information : En affichant à l’entrée de son établissement visiblement la tarification appliquée dans le cadre d’une réparation.
  • Une obligation de conseil vis-à-vis de son client : Le garagiste est tenu de conseiller le client sur les réparations les plus opportunes à effectuer sur le véhicule.
  • L’obligation d’établir un devis : Ce devis doit être signé de la part du client et scrupuleusement respecté par le professionnel
  • L’obligation de prévenir son client en cas de travaux supplémentaires : En fournissant un ordre de réparation et en obtenant l’autorisation de les effectuer.
  • L’obligation de détailler sur la facture l’ensemble des prestations réalisées ainsi que leur coût.

Faire appel à la protection juridique pour trouver des conseils adaptés.

La protection juridique est une assurance non obligatoire proposée par votre assureur ou votre banque en complément de votre assurance habitation ou de votre assurance automobile. Le service de la protection juridique permet d’obtenir des conseils et une indemnisation des frais de justices éventuellement engagés. Dans le cadre d’un conflit avec un garagiste, les juristes spécialisés dans le domaine des litiges commerciaux, pourront vous apporter des conseils pratiques, se mettre en relation avec votre garagiste ou écrire les courriers adaptés. N’hésitez pas à vous renseigner pour bénéficier de cet avantage certain et régler votre litige rapidement.

Attaquer son garagiste en justice

La voie judiciaire est l’ultime recours pour les personnes qui rencontrent un litige avec leur garagiste. Donc avant de vouloir saisir les tribunaux il vous appartient de suivre certaines règles élémentaires pour avoir quelques chances de sortir gagnant d’une procédure longue et coûteuse.

  • Après avoir constaté le problème, réunissez toutes les preuves matérielles vous permettant de justifier votre réclamation (photos, devis, factures).
  • Contacter le garagiste incrimé par le biais d’une mise en demeure en envoyant un courrier avec avis de réception. Cette étape est absolument obligatoire.
  • Diligentez un expert pour faire constater le litige et obtenir de sa part un rapport détaillé des anomalies relevées. En possession de ce rapport, vous pourrez alors vous rapprocher une nouvelle fois de votre garagiste pour lui faire entendre raison.
  • Saisissez le tribunal compétent si malgré vos démarches, le garagiste refuse de coopérer.

Comment éviter les abus de pouvoir d’un garagiste ?

Quelques astuces simple et pratiques peuvent vous permettront d’éviter d’entrer en litige avec un garagiste au moment de faire votre choix :

  • Avant toute réparation, prenez contact avec plusieurs garagistes afin de comparer les prix et de prendre connaissance du diagnostic de chacun. En sélectionnant 3 ou 4 professionnels, vous pourrez par vous-même faire un état des lieux des frais à prévoir et vous faire votre propre avis sur le sérieux de votre prestataire.
  • Faites-vous accompagnez d’un connaisseur en mécanique. Les conseils d’une personne avisée sont précieux lorsque l’on se présente chez un garagiste pour estimer le prix d’une réparation. Un réparateur automobile sait tout de suite faire la différence entre une personne avertie et une personne novice. Ce conseil vous permettra d’éviter la surfacturation de vos réparations.
  • Faites confiance au bouche à oreille. Les garagistes ne sont pas si nombreux que cela dans les petites villes. Voisins ou amis déjà installé près de chez vous ont déjà peut-être déjà eu l’occasion de tester les différents professionnels de votre secteur. Appuyez-vous sur leur avis pour prendre les bonnes décisions.
  • Avant de confier votre auto, réalisez un inventaire complet. Vérifier le niveau d’huile, le kilométrage, l’état de la carrosserie ou marquer les pièces qui seront changer sont autant de petites choses simples à mettre en œuvre pour vous assurer que tout est en ordre après avoir récupérer vos clefs.
Article précédentRemboursement Winamax, quelles sont les conditions ?
Article suivantComment faire pour résilier la carte Redoute R premium ?
Consultante pour le blog se-faire-rembourser.fr, je suis diplômée depuis 2002 d’un DUT info-com. obtenu à Rennes, option Journalisme. Après une expérience à l’étranger pendant presque trois ans, je suis revenue en France et ai travaillé comme rédactrice pour le journal interne de l’entreprise qui m’employait. Quand l’équipe s’est constituée pour développer un projet de site internet destiné à aider les consommateurs à trouver des solutions face à leur problématique de remboursement, j’ai tout de suite adhéré à l'idée. Car je suis intimement convaincue que chaque problème à toujours sa solution. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et votre retour d’expérience car cela m’importe beaucoup de savoir comment j’ai pu vous être utile ! Bonne lecture à tous et à bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here