L’épilation au laser est de plus en plus populaire, parce qu’elle permet aux femmes de se débarrasser de façon définitive (dans la plupart des cas) de leur poils. Seul frein à l’adoption générale de cette pratique : elle coûte très cher. L’épilation laser peut-elle être considérée comme un acte médical et est-elle remboursée ? On vous explique tout.

Combien coûte l’épilation au laser ?

Le coût de l’épilation au laser va dépendre de plusieurs facteurs :

  • La zone qui est traitée par l’épilation au laser (plus elle est étendue, plus l’opération sera chère)
  • Le type de peau et le type de pilosité (plus vous avez une pilosité élevée, plus il faudra de séances et plus cela vous coûtera cher)
  • Le centre d’épilation (chaque centre fixe ses tarifs)

L’épilation au laser peut-elle être remboursée par la Sécurité Sociale ?

L’épilation au laser est un acte médical, pratiqué par un spécialiste formé pour cette pratique. Elle entre dans la catégorie des actes de chirurgie esthétique.

Comme tout acte de chirurgie esthétique, l’épilation au laser n’est pas remboursée si elle rentre dans la catégorie des actes médicaux à but esthétique seulement. Cependant, il existe certains cas très limités dans lesquels l’épilation au laser peut être prise en charge par la Sécurité Sociale, si elle est considérée indispensable pour le confort de la personne concernée.

Dans quels cas l’épilation au laser est-elle remboursée par la Sécurité Sociale ?

L’épilation au laser est remboursée par la Sécurité Sociale dans le cas où la pilosité de la personne est considérée comme pathologique. Parmi les pathologies du système pileux, on distingue :

  • L’hirsutisme : cette pathologie peut être établie en consultant un dermatologue, un gynécologue ou un endocrinologue, via un simple examen clinique. On évalue l’importance de la pilosité selon un barème (méthode de Ferriman et Gallwey), pour plusieurs zones du corps (lèvres supérieures, menton, poitrine, dos, abdomen, bras, cuisses, jambes, avant-bras). Un score supérieur ou égal à 8 justifie la présence d’une pilosité excessive. L’hirsutisme peut être accompagné par d’autres signes d’hyperandrogénie : acné, voix rauque, taux d’hormones « mâles », comme la testostérone, important…)
  • L’hypertrichose simple ou pilosité abondante : cette pathologie se traduit par la présence de duvet excessif dans les zones qui sont normalement peu pileuses. Elle peut être causée par la prise de médicaments comme des corticoïdes, ou par une situation de surpoids (qui provoque une augmentation de la production des androgènes par l’organisme).
  • La folliculite (inflammation des follicules pileux).

Dans ces cas de pathologies, la pilosité est considérée comme un handicap car elle peut poser des problèmes d’intégration sociale, de confiance en soi, etc. Cependant, toute demande de remboursement doit être justifiée solidement pour éviter les abus (tant du côté du patient que du médecin). A noter que les faux témoignages sont passibles de poursuites judiciaires !

Comment se faire rembourser l’épilation au laser ?

Pour constituer votre dossier de remboursement de l’épilation au laser, vous devez joindre les documents suivants :

  • Une prescription médicale complétée par les résultats biologiques et/ou cliniques ;
  • La preuve que votre pilosité excessive est causée par des troubles hormonaux : IRM, examens sanguins, etc.

Vous devez donc avoir établi un diagnostic d’hyperpilosité auprès de votre médecin. Ce diagnostic va permettre d’établir la solution et le traitement (dans notre cas l’épilation au laser définitive).

Vous serez alors remboursé d’une partie du traitement par l’Assurance Maladie. A vous de vérifier les clauses de votre contrat de mutuelle pour voir si vous pouvez bénéficier du remboursement intégral !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here