Il peut arriver que l’on retrouve sa voiture, que l’on avait laissée sur un parking, accidentée. Dans cette situation, il est possible de se faire rembourser, mais seulement si vous réagissez rapidement !

Comment réagir lorsque l’on connait le coupable ?

Parfois, il se peut que la personne à l’origine de l’état accidenté de votre voiture vous laisse un mot sur le pare-brise avec ses coordonnées. Dans ce cas, vous pourrez la recontacter pour remplir un constat et contacter votre assurance pour vous faire rembourser ! Cependant, cette situation est assez rare car peu de personnes à l’origine d’un accident sont honnêtes et de bonne foi…

Il se peut que vous obteniez l’identification de la personne par un témoin, par exemple, qui aurait relevé la plaque d’immatriculation. Vous pourrez alors aller déposer une plainte ou main courante au commissariat.

Dans tous les cas, dès lors que vous savez qui est à l’origine de l’accrochage, vous n’aurez rien à payer, quelles que soient les réparations, et quel que soit votre niveau d’assurance (tout-risque ou au tiers). Sauf, bien sûr, dans le cas où vous étiez mal garé : dans ce cas-là, vous serez indemnisé, mais vous devrez en plus payer la franchise de votre assurance (entre 200 € et 700 €), en plus de recevoir un malus.

Comment réagir lorsque l’on ne connait pas le coupable ?

Si vous n’avez aucun moyen d’identifier le coupable, il sera plus compliqué d’obtenir un remboursement. Tout dépend alors de votre niveau d’assurances :

  • Si vous êtes assuré au tiers, toutes les réparations seront à votre charge, même si vous étiez garé correctement ! Dans ce cas-là, ce n’est même pas la peine de contacter votre assurance.
  • Si vous êtes assuré en tout-risque, il ne faudra contacter votre assurance que si les dégâts sont importants et risquent de vous coûter cher (soit un montant supérieur à la franchise). Dans ce cas-là, expliquez clairement votre situation et déposez une plainte contre X, ce qui vous permettra d’éviter le malus. L’accident sera comptabilisé comme sinistre. Attention, au bout de 3 à 5 sinistres (selon les assurances), vous risquez l’exclusion (même si vous n’êtes pas responsable).

Véhicule accidenté : les comportements à ne pas adopter

Si vous souhaitez vous faire rembourser, vous devez respecter à la lettre les démarches que nous vous avons expliquées et éviter d’en rajouter. Toute falsification de déclaration peut être sévèrement punie par l’assurance (sanction pécuniaire voire exclusion), d’autant plus qu’elle pourra très bien envoyer des experts pour constater les dégâts. Est considérée comme une fausse déclaration une déclaration exagérée, par exemple si vous demandez à votre assurance de prendre en charge la peinture de toute la portière quand vous avez seulement une petite rayure…

Notez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here