Vous avez été recensé en tant que personne en situation d’interdit bancaire mais vous souhaitez ouvrir un compte en banque ? Pas de panique, des solutions existent ! On vous explique tout.

Qu’est-ce que le FICP ?

FICP est l’acronyme utilisé pour désigner le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Ce fichier permet donc de recenser toutes les personnes en situation d’interdit bancaire, qu’elle qu’en soit la raison.

Avec aujourd’hui 2,5 millions de personnes recensées dans le FICP en France, l’interdit bancaire n’est pas rare. On peut être en situation d’interdit bancaire suite à des incidents de paiement, par exemple après une situation de découvert bancaire ou un crédit ; parce que l’on a émis un chèque non approvisionné ; ou encore parce que l’on est surendetté.

Une personne inscrite au FICP sera inscrite pendant 5 ans à compter de la date de déclaration de l’incident, à moins qu’elle ne règle toutes ses dettes avant la fin des 5 ans. Un fichier du FICP contient de nombreuses informations d’identification comme votre nom, prénom, date et lieu de naissance, sexe) ; mais aussi toutes les informations concernant votre incident : nature, nombre d’incidents s’il y en a plusieurs, nom de la banque à l’origine de la déclaration, informations concernant votre situation de surendettement ou encore date d’inscription au fichier FICP.

Peut-on ouvrir un compte en banque en étant FICP ?

Comme vous pouvez le constater, une personne FICP ne passera pas inaperçu auprès des banques. On peut se demander alors s’il est possible d’ouvrir un compte, même lorsque l’on est interdit bancaire ?

La réponse est oui ! Certaines banques acceptent les FICP : il s’agit en particulier des banques alternatives comme les banques en ligne « pure player », les néobanques ou encore les banques mobiles. Si vous vous heurtez à des refus, vous pouvez de toute façon faire valoir votre « droit au compte » auprès de la Banque de France !

Quelles sont les solutions pour ouvrir un compte en banque en étant FICP ?

Une personne FICP qui souhaiterait ouvrir un compte en banque dispose donc de plusieurs alternatives.

Les banques en ligne

La première option est de s’orienter vers une banque en ligne ou banque dématérialisée, dite « pure player ».

En ouvrant un compte auprès d’une banque en ligne, vous aurez accès gratuitement aux services de base comme une carte bancaire prépayée ou à autorisation systématique ou encore la possibilité d’effectuer des retraits. Cependant, vous ne pourrez bénéficier des options comme le découvert bancaire.

La principale condition pour accéder aux services d’une banque en ligne est souvent liée au niveau de revenu : la plupart des « pure players » exigent un minimum de revenu mensuel pour des questions de sécurité. Le revenu mensuel minimum demandé varie fortement selon les banques : il est par exemple de 1 000 € chez Hello Bank contre 1 600 € chez BforBank !

Mis à part cette condition de revenu, on pourra trouver un inconvénient de taille aux banques dématérialisées : leurs services restent très basiques et limités.

Les banques mobiles

Il est possible de bénéficier de davantage de services en étant FICP. Pour des offres plus flexibles, vous pourrez vous tourner vers les banques mobiles pour ouvrir un compte sans banque.

Les banques mobiles ont très peu de conditions, si ce n’est que vous devez être majeur et habiter un pays couvert par les services de la banque. Par exemple, la banque mobile allemande N26 est ouverte aux citoyens français, fichés à la Banque de France ou non.

Avec ce type de banques, vous pourrez disposer de services comme une carte MasterCard ou carte de paiement internationale, ainsi qu’un RIB. Vous ne devrez pas justifier d’un revenu minimum, contrairement aux banques en ligne. En contrepartie, puisqu’elles vous fournissent un compte sans banque, vous ne disposerez pas d’autorisation de découvert.

A savoir aussi : les banques mobiles sont payantes contrairement aux « pure players » dont les services sont certes basiques, mais gratuits. La néobanque française Anytime, par exemple, pour propose d’ouvrir votre compte pour 27 € / an ; tandis que le compte Nickel vous coûtera 20 € / an.

Parmi les banques mobiles les plus connues, on trouve aussi C-Zam, le compte lancé par Carrefour Banque, qui fonctionne selon un abonnement à 1 € / mois seulement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here