Savez-vous que vous pouvez vous faire rembourser une partie de vos impôts en faisant tailler vos haies ou tondre votre pelouse ? En effet, en 2018, certains travaux de jardinage peuvent vous permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt très avantageux ! Quelles sont les conditions pour être éligible ? Quelles procédures faut-il suivre ? On fait le tour de ce dispositif peu connu des contribuables et qui peut vous permettre de réaliser un gain réel sur vos impôts.

Quelles conditions du crédit d’impôt jardinage ?

Si la loi de Finances a abaissé dernièrement le taux du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, elle a également généralisé à l’ensemble des contribuables le crédit d’impôt accordé pour l’emploi d’une personne à domicile.

Ce crédit d’impôt, dont le montant est variable selon les dépenses que vous engagez, est accordé à tout particulier qui emploie à domicile un artisan, un salarié ou une société pour des travaux de jardinage.

Si vous employez un jardinier, il conviendra pour être éligible à ce crédit d’impôt de la rémunérer en Chèque Emploi Service Universel (CESU), une méthode de paiement aisée et avantageuse pour les deux parties.

Mais attention, seuls les travaux d’entretien courants consistant en des tâches occasionnelles et ne requérant pas de qualification spécifique peuvent ouvrir droit à cet avantage fiscal. Il s’agit de la tonte de votre pelouse, de l’élagage de vos arbres, de la taille de vos haies, du débroussaillage ou encore de la cueillette des fruits et des légumes destinés à votre consommation personnelle.

Sur ce sujet qui vous intéresse certainement, regardez ce que l’on peut trouver sur ce site web.

Quels avantages fiscaux pour l’entretien du jardin ?

Le crédit d’impôt dont vous pouvez bénéficier en employant à domicile un professionnel du jardinage est de 50 % de la dépense réellement engagée.

Celle-ci est par ailleurs limitée par un plafond fixé à 5 000 € par an et par foyer fiscal. D’où il est aisé de déduire que votre avantage fiscal peut au maximum atteindre 2 500 €.

De plus, si vous n’êtes pas imposable, il est possible que votre crédit d’impôt vous soit versé sous la forme d’un remboursement effectué à votre bénéfice par le Trésor Public.

Il faut aussi noter que le plafond de 5 000 € par an peut être revu à la hausse si vous bénéficiez d’autres prestations liées aux services à la personne comme par exemple, une aide-ménagère.

Dans ce cadre, la limite globale est de 12 000 € que vous soyez célibataire, marié, divorcé ou veuf, et quel que soit le nombre d’employés que vous avez mobilisé durant l’année.

Cependant, ce plafond peut être encore relevé de 1 500 € (sans excéder les 15 000 €) par enfant à charge, par membre du foyer fiscal de plus de 65 ans ou par ascendant âgé de plus de 65 ans si vous assumez le coût total d’un salarié travaillant à la résidence de votre parent.

Notez enfin que seules les entreprises agréées par la Direction Départementale du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ouvrent droit à l’obtention de ces avantages fiscaux.

Article précédentComment se faire rembourser sur Shein ?
Article suivantArticles en solde, peut-on se les faire rembourser ?
Co-fondateur de se-faire-rembourser.fr et rédacteur à mes heures perdues (de longues heures en réalité pour tout vous avouer), ma passion pour l'informatique et mes expériences professionnelles m'ont permis d'acquérir de solides connaissances dans le domaine du service relation client. En démarrant ma carrière comme technicien, puis responsable d’équipe pour le service qualité d’un grand groupe et maintenant développeur de sites internet, je fais de ma polyvalence ma force et m'aspire à partager mon expérience aux lecteurs qui veulent bien penser que les méthodes que je propose risque bien … de fonctionner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here