Si vous souffrez de problèmes auditifs nécessitant l’utilisation d’appareils, sachez que la Sécurité Sociale prend en charge les frais associés aux prothèses auditives ! Le remboursement dépendra de votre âge et de la nature de votre déficit auditif. On vous explique tout sur le remboursement des appareils auditifs.

Quels sont les documents nécessaires pour se faire rembourser un appareil auditif ?

Pour être sûr de vous faire rembourser votre prothèse auditive, il faut faire les choses dans les règles et vous assurer de bien avoir toutes les pièces justificatives.

Avant d’acheter votre prothèse auditive, il faudra d’abord faire établir un devis normalisé par votre audioprothésiste. Ce devis vise à établir la nature de votre problème et donc vos besoins en appareillage. L’audioprothésiste devra établir un ou plusieurs examens pour identifier la gêne ressentie, vos antécédents médicaux et génétiques, votre état actuel (audition, tolérance aux sons forts, etc.). Au cours de ces examens, il devra également vous informer sur les différents appareils existants pour remédier à votre problème.

Sur le devis normalisé, on trouvera donc le prix total de l’appareillage, composé :

  • du coût de ces examens préalables,
  • mais aussi du prix de l’appareil auditif et du prix des prestations d’adaptation et du suivi si nécessaire.
  • Une description détaillée de l’appareillage choisi devra également figurer, avec la marque, le modèle, la référence commerciale et la classe de l’appareil auditif,
  • ainsi que son coût et le coût des accessoires le cas échéant.

Après l’achat de votre prothèse auditive, vous aurez besoin de séances d’adaptation et de suivi : pensez à bien effectuer des factures pour chacune d’entre elles. Ces séances sont nécessaires pour ajuster progressivement l’appareil à votre besoin et vous familiariser avec lui, mais elles ont un coût souvent élevé.

Quelles sont les conditions de prise en charge des prothèses auditives ?

La Sécurité Sociale va prendre en charge les coûts associés à la mise en place des prothèses auditives à hauteur de 60 % sur la base des tarifs officiels, qui varient en fonction de la nature de votre handicap auditif et de votre âge. Pour obtenir le remboursement cependant, certaines conditions doivent être remplies :

  • Les prothèses auditives doivent avoir été prescrites par un médecin ;
  • Les prothèses auditives doivent appartenir à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables par la Sécurité Sociale.

Qu’est-ce qui est remboursé par la Sécurité Sociale ?

Le remboursement de la Sécurité Sociale contient plusieurs éléments :

  • Le prix d’achat de l’appareil et le coût des accessoires nécessaires à son bon fonctionnement, comme les piles auditives ;
  • Le coût des prestations de l’audioprothésiste (les examens préalables, ainsi que les séances d’adaptation et de suivi prothétique régulier suite à la pose de l’appareil auditif pour contrôler l’efficacité de l’appareil) ;
  • Le coût de l’envoi à votre médecin des comptes rendus d’appareillage effectués par l’audioprothésiste.

A noter que le nombre de séances de suivi va dépendre des profils, mais en général on compte 3 contrôles la première année (3ème, 6ème et 12ème mois), puis deux par an.

Quels sont les bases de remboursement ?

La hauteur du remboursement de la prothèse auditive dépend de votre âge :

  • Si vous avez moins de 20 ans, les prothèses auditives vous seront remboursées à 60 % sur la base d’un tarif compris entre 900 euros et 1 400 euros (en fonction de la classe de l’appareil, allant de A à D) ;
  • Si vous avez plus de 20 ans, les prothèses auditives vous seront remboursées à 60 % sur la base d’un tarif fixé à 199,71 euros.

Il pourra également dépendre de votre état de santé. Par exemple, si vous souffrez également de cécité, quel que soit votre âge, le remboursement est le même que si vous avez moins de 20 ans.

La Sécurité Sociale va également rembourser une partie des accessoires nécessaires pour le bon fonctionnement de votre appareil auditif. Le tarif de base dépend de l’accessoire :

  • Ecouteur : 5,32 €
  • Microphone : 9,17 €
  • Potentiomètre : 4,52 €
  • Vibrateur à conduction osseuse : 10,63 €
  • Embout auriculaire : le tarif va dépendre de l’âge. Pour les enfants jusqu’à 2 ans, il est fixé à 53,36 € et vous aurez le droit à 4 embouts par an et par appareil ; pour les jeunes de 2 à 20 ans et les personnes souffrant de cécité, il est fixé à 53,36 € dans la limite d’un embout par an et par appareil ; et enfin pour les plus de 20 ans, il est fixé à 4,91 € dans la limite d’un embout par an et par appareil.

Enfin, la Sécurité Sociale peut prendre en charge vos frais d’entretien, à hauteur de 60 % sur la base d’une allocation forfaitaire annuelle fixe de 36,59 € par appareil.

Notez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here